Les "Justes" en Corse

Publié le par Souvenir Français

CORSE – L’ILE JUSTE

Il y a 62 ans se terminait une des périodes les plus noires de l’Histoire du monde.
Notre société contemporaine tente d’éviter que de tels évènements ne se reproduisent, mais leurs cruels souvenirs ne doivent pas s’effacer.
Ce devoir de mémoire s’applique avant tout aux atrocités commises dans les camps de concentration. Les générations futures ne doivent jamais oublier que des millions d’êtres humains sont morts pour leurs différences religieuses, ethniques, politiques ou philosophiques dans la lutte pour la Liberté.
Beaucoup d’entre ces victimes ont été assassinées deux fois ; par leurs tortionnaires mais aussi par ceux qui les ont dénoncées, contribuant à leur déportation dans les camps de la mort.

En Corse, il est exact que des juifs furent arrêtés et mis en détention par les fascistes italiens, collaborateurs directs des nazis. Mais aucune milice pro gestapiste ne fut formée et surtout, aucune déportation vers les camps de la mort ne partit de l’Île.
Parmi toutes les régions d’Europe occupées à cette époque, la Corse est la seule région à pouvoir s’enorgueillir de tels faits, faits qui ont reçu en 2006, une première reconnaissance à l’occasion de l’inauguration d’une plaque, à Ajaccio, par les époux KLARSFELD.

Le monde entier doit savoir que l’île de Corse, dans la droite ligne des pensées humanistes de Pasquale PAOLI, ne s’est jamais alliée à ces crimes, mais, au contraire, a manifesté sa solidarité avec les persécutés en luttant et en empêchant la déportation de ses Ebrei (Juifs, en langue corse).

Depuis, plusieurs Corses ont été déclarés « Justes parmi les Nations », telle Dolinda LUCIANI d’Ajaccio.
Il y a 62 ans, le peuple de cette île qui les défendit contre les atrocités du nazisme est le même que celui qui, il y a plus de deux cent ans, constitué en jeune République corse sous la direction de Pasquale PAOLI, les accueillit en leur donnant une égale et pleine citoyenneté.

La Corse entière doit être honorée dans les mémoires.

  Fédération des Associations Corses

Publié dans Le souvenir Francais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article