André AIGNAN tomba, tué net d’une balle

Publié le par WebMaster : Ph Coudeyrat

Le 24 Août 1944, les boulangers de Puteaux fermaient leurs boutiques faute de farine, l’approvisionnement ne pouvant s’effectuer. La mairie ayant mis un camion à disposition des Equipes d’Urgence, André AIGNAN, responsable adjoint, partit volontairement avec deux équipiers pour aller chercher la farine nécessaire à la population. Au retour, après avoir traversé le barrage formé par nos résistants à côté de l’école militaire, le camion s’engage dans la zone ennemie et fut pris sous le feu des allemands.

André AIGNAN tomba, tué net d’une balle dans la tête et son camarade Roland LEDOUX fut blessé à la cuisse mais heureusement sans gravité. Il est à noter que notre camarade était porteur de son casque blanc et que le fanion de la Croix-Rouge Française flottait à l’avant du camion. 

C’est pour que ce dévouement ne soit jamais oublié que nous avons inauguré le 6 novembre 2004, lors des cérémonies du 60ème anniversaire de la création de la Délégation de Puteaux, une nouvelle plaque commémorative grâce au soutien du Souvenir Français.

 

 Cette plaque est désormais installée rue Jean Jaurès.

 

Documents et photos: Den Marais-Hayer Le souvenir Francais de Puteaux

Commenter cet article