Condoléance: Anthony BODIN (1987 - 2009)

Publié le par Souvenir Français

Un homme est mort, un soldat, un gamin. Mort pour la France même si l'on entend le petit refrain habituel des "pacifistes" qui se posent toujours la même question depuis le début du 20 éme siècle: pourquoi envoyons-nous des soldats mourir en Afghanistan? Pourquoi nos enfants et si loin de la mère patrie pour les plus nationalistes.
Alors comment peut-on le faire comprendre? L'ennemi d'hier n'est plus à nos frontières. La ligne bleue des Vosges n'est plus un idéal de paix!
Que des hommes d'un autre pays, d'une autre culture, d'une autre croyance ont jurés la perte de nos modèles de vies occidentaux.
Que des hommes mènent une guerre de terrain en afghanistan mais aussi de terrorisme dans le monde.
Des tours en Septembre 2001 ont été la cible de ces hommes et plus de 3000 innocents en sont morts brûlés vifs, étouffés ou par panique ont sautés dans le vide.
C'est avec la complicité de religieux (Les Talibans) au pouvoir en Afghanistan que cela a pu se faire.
Le Caporal Antony Bodin est mort pour que jamais des fanatiques religieux puissent laisser sur leur territoire s'installer la haine, la folie afin qu'elles se déchaînent contre nos enfants des milliers de kilomètres plus loin. En France, chez nous, dans nos rues et contre nos familles.

Charles de Gaulle disait
Une porte a livré passage à tous les malheurs qui frappèrent la France à travers son histoire ; C’est la porte où avaient fui les enseignements du passé !
Quant au pacifistes, Charles Péguy (Mort dans les premiers combats de la guerre de 1914/18) disait: Ils ont les mains blanches: ils n'ont pas de mains.

Gérard Brazon



Anthony BODIN (1987 - 2009)

Jeune militaire français , âgé de 22 ans, Caporal au 3ème RIMA de Vannes et domicilié à Dinan, tué au combat en Afghanistan. Après une attaque d'insurgés lors d'une opération de soutien à l'armée afghane dans la vallée  de Ghayne, au nord-est de Kaboul, les militaires du 3ème RIMA basé à Vannes (Morbihan) ont été pris à partie par les insurgés. L'un des soldats a été mortellement touché et deux de ses camarades de combat  ont été blessés.
Sincères condoléances à la famille et et aux proches de ce militaire mort pour
la défense des valeurs de la Patrie.
Sources Ouest - France et Secrétariat UGF

Les soldats de FRANCE, qui tombent loin de chez eux ne combattent pas 
pour la protection d'intérêts égoïstes mais pour la défense d'une cause qui demeurera toujours la raison d'être de la FRANCE." La cause de la LIBERTE
De Lattre de Tassigny

Publié dans Le souvenir Francais

Commenter cet article