LES ARMES DE PUTEAUX

Publié le par Phililppe Coudeyrat

LES ARMES DE PUTEAUX

Les Armes de PUTEAUX sont celles que les moine de l'ancienne Abbaye de Saint-Germain des Prés, dont le village de PUTEAUX était un fief.adoptent vers le début du 15ème siècle. Voici leur description figurant à l'Armorial des Villes du Département de la Seine.
 " D'azur à trois fleurs de lys d'or, deux et une,
chargées en coeur, d'un écusson cousi de gueule à trois besants d'argent."
 Il y a deux émaux, le fond  d'azur ou bleu et l'écusson en coeur qui est "de gueule "( ou rouge) et deux métaux, les besants d'argent et les lys d'or.
 D'après la signification emblèmatique prise dans le langage des hérauts d'armes " l'azur" indique la royauté, majesté, beauté, sérénité.
 "Gueule " (ou rouge) signifie le courage, la hardiesse, l'intrépidité, mais cette dernière couleur qui est celle de  l'écusson que nous connaissons,  ne devrait-elle pas être semblable à celle de l'écusson de l'Abbaye de Saint-Germain-des Prés, dont il provient, soit : de " sable" signifiant science, modestie, affliction).
 Cette couleur trouve au mieux son application dans les armes des moines de Saint-Germain-des-Prés.
 Les attributs des armes de notre commune sont les trois fleurs de lys d'or et les besants.
 L'or des fleurs de lys signifie entr'autre la richesse, la force, la foi.
 La fixation sur les armes de France de 3 fleurs de Lys remonte à Charles V (1364) comme un hommage et un acte  de foi envers la Sainte Trinité.
 Ce ne serait donc pas avant cette époque ( fin du XIVème siècle) début du XVème que les moindes de Saint-Germain des- Prés adoptèrent les Armes que nous décrivons.
 Parlons maintenant des besants.
 Le besant est le nom d'une ancienne monnaie frappée par les empereurs de Bysance ( aujourd'hui Istanbul) d'où elle aurait tiré son nom et qui était d'or pur ( et pour être précis au titre de 24 carats).
 Pendant le règne de Hugues CAPET (987-996) ce nom de besant était donné à toute monnaie d'or.
 Le besant sur les armoiries des Chevaliers indiquait généralement qu'ils étaient allés en Palestine, l'usage voulant qu'au retour des croisades il soit cloué sur leurs écus de véritables besants.
 Nous pensons que ces besants soient un rappel du négoce exercé par les Moines de Saint-Germain-des-Prés dès la fin du XII ème siècle lorsqu'ils procédèrent à l'ouverture d'un grand marché pour les denrées de toutes sortes, afin de faciliter à leur vassaux les conditions matérielles de l'existence ! (Ce marché fut l'origine de la Foire de Saint-Germain-des -Près).

 

 

Document de Monsieur Roland COLAS (1988)
PUTEAUX SE PENCHE SUR SON PASSE
Reproduction interdite. Dépôt légal 1er trimestre 1989.
Autorisation exeptionnelle pour Le Souvenir-Français Comité de Puteaux.

Publié dans Le souvenir Francais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article